Exemples de cas vécus

 
 
 
 
 
 

 

 

NATHALIE : Faire le point sur sa vie professionnelle

Nathalie, 45 ans, gère depuis une dizaine d’années tous les projets commerciaux d’une PME. Son entourage estime qu’elle abat le travail d’au moins deux personnes. Consacrant la plupart de ses fins de semaine à son emploi, Nathalie pense au contraire qu’elle n’est pas assez productive. Néanmoins consciente que son rythme professionnel affecte sa qualité de vie, elle décide d’entreprendre une démarche pour faire le point sur sa vie professionnelle. Lors des rencontres, elle repense à son rapport au travail et réfléchi à ses valeurs. Les rencontres lui permettent de prendre conscience du cercle vicieux dans lequel elle s’est enfermée et à retrouver sa confiance. Nathalie décide de prendre plus de temps pour elle, d’affirmer davantage ses limites et en parle à son patron.


FRANÇOIS : Se réorienter

Marié et père de deux jeunes enfants, François, 43 ans, détient un baccalauréat en comptabilité. Il a travaillé dans son domaine d’études au sein de la fonction publique pendant plus de dix ans. François est arrivé à un carrefour dans sa vie professionnelle et vit de plus en plus d’insatisfactions dans le cadre de son emploi. Il ne sait plus ce qu’il veut faire dans la vie et se questionne sur son avenir. Dans le processus d'orientation, Emmanuel réalise un bilan de ses compétences, ce qui lui permet de prendre conscience de l’ensemble de ses acquis (formations, expériences). À la fin du processus, Emmanuel décide d’entreprendre une nouvelle formation, ce qui le conduira à la recherche d’un travail correspondant à ses aspirations, confiant qu’il saura faire reconnaître son potentiel par un employeur.


ALEXANDRE : Trouver un travail à sa mesure

Alexandre, 20 ans, travaille dans une usine depuis près de deux ans. Il souhaite trouver un emploi qui le passionne vraiment. N’ayant jamais aimé l’école, il ne veut pas s’investir dans de longues études. Au cours des rencontres, Alexandre discute de ses inquiétudes et de ses motivations. Les rencontres lui permettre d’évaluer ses intérêts, sa personnalité et ses aptitudes. Après ce travail d’exploration de soi, Alexandre se connaît davantage et décide de retourner aux études, mais hésite entre deux formations : installation et réparation d’équipement de télécommunication ou programmation Internet. Il lui ai alors suggéré de rencontrer des travailleurs oeuvrant dans ces milieux, ce qui lui permettra de faire un choix éclairé. 

Ordre des conseillers et conseillères d'orientation du Québec